LogistiqueFaut-il sous-traiter ses moyens de transport ?

Internaliser ou externaliser sa logistique ? En ce qui concerne le transport et la distribution, les bénéfices de la sous-traitance pour les entreprises sont indiscutables.



« Make or buy ? » La majorité des entreprises françaises (82% selon une étude de l’observatoire Cegos*) externalisent certaines fonctions. Juste après les systèmes d’information, la distribution est la fonction la plus souvent externalisée, 48% selon cette même étude.
C’est le cas de Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l’énergie. « Chez nous, la partie distribution a toujours été externalisée, explique Serge Fontanel, directeur du centre logistique de Rexel à Tournefeuille (31). C’est un métier en perpétuelle évolution, très concurrentiel. Nos prestataires doivent être créatifs et force de proposition pour rester dans la course. » 
« Le métier de la logistique et du transport évolue régulièrement », confirme Laurent Vessière, en charge des activités logistiques chez Rives Dicostanzo, spécialiste de la location de véhicules avec conducteurs. « Choisir d’externaliser les moyens de transport permet aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier. Leur prestataire est là pour les soulager des contraintes inhérentes à la distribution et pour leur apporter une expertise qu’ils n’ont pas. »
Quand un dirigeant fait le choix d’externaliser, il est très rare qu’il revienne en arrière

Moins de risques

En louant des véhicules avec conducteur, les dirigeants s’affranchissent de multiples contraintes :
  • l’entretien, les réparations, le contrôle de la flotte, le remplacement en cas d’immobilisation,
  • les risques liés à la dépréciation des véhicules, aux coûts de maintenance, à la revente,
  • l’optimisation administrative et contrôles obligatoires des véhicules (carte grise, assurances, visites techniques…),
  • la planification et l’optimisation du renouvellement des véhicules,
  • les tâches et formalités de négociation avec les tiers (concessionnaires, préfectures, assureurs, pneumaticiens…),
  • la gestion des postes liés à l’exploitation des tournées (carburants, autoroutes, notes de frais…),
  • la gestion des heures de conduite et le respect des obligations légales,
  • le recrutement, les formations, les remplacements en cas d’absence du personnel,
  • la gestion administrative du personnel (paie, recrutement, licenciement…),
  • le management des chauffeurs.

Plus d’avantages

Externaliser ses moyens de transport amène également de sérieux avantages financiers. Les coûts sont réduits grâce à la mutualisation des achats et aux économies d’échelle réalisées par le prestataire. C’est également lui qui supporte le poids des investissements nécessaires pour rester en pointe. Enfin, l’externalisation permet d’envisager sereinement les variations d’activités, qu’elles soient saisonnières ou liées à la croissance de l’entreprise.
« Quand un dirigeant fait le choix d’externaliser, il est très rare qu’il revienne en arrière », conclut Laurent Vessière.

* Étude réalisée par l’Observatoire Cegos en septembre-octobre 2010, en France, auprès de 127 Directions Générales d’entreprises françaises de toutes tailles (50 % industrie et 50 % services).


Crédits photo  ©Thinkstock
Partager :
A lire également
Transferts d'établissements
Transferts d'établissements
Ils nous disent : " L’aire métropolitaine…
Lire l'article
 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).